Santé et vieillissement au Canada : un premier portrait

Le Centre de recherche sur le vieillissement abrite un des 11 sites de collectes de données de L’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement. Cette étude a débuté en 2010 auprès de plus de 50 000 hommes et de femmes, qui fourniront des données sur tous les aspects de leur santé pendant 20 ans, au fil de leur vieillissement.

Le premier rapport de l’ÉLCV présente des premières conclusions quant aux aspects physiques, psychologiques et sociaux associés au vieillissement après 5 ans d’études (2010-2015).

« Les chercheurs du CDRV, Nancy Presse, Hélène Payette, Dominique Lorrain, Isabelle Dionne ainsi que Isabelle Viens de l’Université de Sherbrooke, ont contribué à la rédaction de la section Mode de vie et comportements », dit Benoit Cossette, chercheur au CdRV, responsable principal du site de Sherbrooke.

Trois points saillants

  • 95 % des aînés canadiens jugent que leur santé mentale est excellente, très bonne ou bonne.
  • Les femmes rapportent les sentiments de solitude et d’isolement social plus souvent que les hommes. Il y a une corrélation notable entre le sentiment de solitude et la prévalence de la dépression chez les aînés canadiens.
  • 44 % des aînés rapportent prodiguer un certain niveau de soins à d’autres personnes . C’est chez les personnes âgées de 55 à 64 ans qu’on retrouve la plus forte proportion d’aidants (près de 50 % d’entre elles).

L’abondance de données obtenues dans le cadre de l’étude permet aux chercheurs d’explorer les facteurs biologiques, médicaux, psychologiques, sociaux, économiques et liés au mode de vie qui sont associés au vieillissement en santé.

 « Au Canada, le nombre de personnes âgées dépasse maintenant le nombre de personnes de moins de 15 ans ».

 


Plus de sujets