la Chaire de recherche de Marie Beaulieu est reconduite

Bonne nouvelle : grâce à une aide financière de 200 000 $ par an pour 5 ans, les travaux de la professeure-chercheuse Marie Beaulieu sur la maltraitance envers les aînés pourront se poursuivre. L'annonce a été faite par la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Francine Charbonneau le 19 avril dernier.

« Depuis sa création, la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées a contribué de façon importante à mieux faire connaître le phénomène de la maltraitance. Ses différentes recherches ont également permis de proposer des pistes d’intervention qui orientent l’action gouvernementale visant à lutter contre la maltraitance. Je tiens à remercier de nouveau la titulaire de cette chaire, Mme Marie Beaulieu, ainsi que son équipe pour l’excellent travail réalisé depuis 2010. », a déclaré la ministre.

La Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînés, forte d'une équipe d'une quinzain de membres, a pour objectif d'approfondir les connaissances afin de mieux dépister situation de maltraitance et d'être en mesure d'intervenir plus rapidement et plus adéquatement auprès des aînés. Plusieurs projets de recherche y sont menés et ont déjà permis d'importantes avancées dans le domaine et tendent à bonifier les services non seulement du CIUSSS de l'Estrie - CHUS, mais aussi à l'échelle provinciale. La Chaire de Marie Beaulieu, professeure-chercheuse au Centre de recherche sur le vieillissement et à l'Université de Sherbrooke, a d'ailleurs permis au centre d'être désigné en tant que centre collaborateur de l'Organisation panaméricaine de la santé/Organisation mondiale de la santé (OPS/OMS), avec Ville amie des aînés.

Dans un contexte où la population québécoise se fait de plus en plus vieillissante, les travaux de Mme Beaulieu et de son équipe sont plus que pertinents. 

Félicitations!

Lire aussi 

 

 


Plus de sujets