Le CDRV est reconnu par les Nations Unies

Le Centre de recherche sur le vieillissement (CDRV) vient d’être désigné officiellement comme centre collaborateur de l'Organisation panaméricaine de la santé/Organisation mondiale de la santé (OPS/OMS).

Cette désignation est attribuée à l’équipe de recherche Villes amies des aînés et à l’équipe de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, dirigées par Suzanne Garon et Marie Beaulieu, toutes deux professeures-chercheures au CDRV et à la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke. Grâce à cette nouvelle désignation du CRDV, le Québec compte sept centres collaborateurs, ce qui démontre son dynamisme et son expertise de haut niveau dans le domaine de la santé.

« Il s’agit d’une reconnaissance internationale solide provenant d’un grand organisme reconnu à travers le monde. Cette reconnaissance démontre la qualité de nos travaux qui auront, en plus d’une portée régionale et nationale, une portée internationale. L’OMS a le mandat d’étendre les bonnes pratiques à travers le monde et le CDRV en fera maintenant partie », explique Suzanne Garon.

Une portée internationale pour les projets de recherche

Un centre collaborateur OPS/OMS est une institution désignée pour faire partie d’un réseau collaborateur interinstitutionnel mis en place par l’OMS pour apporter un soutien à ses programmes au niveau des pays, régional, interrégional et mondial. Le centre collaborateur doit aussi contribuer à renforcer les ressources des pays en matière d’information, de services, de recherche et de formation pour favoriser le développement sanitaire national.


Plus de sujets