Nicole Dubuc reconnue pour son apport à la recherche

La professeure-chercheuse reçoit le prix Betty-Havens des IRSC pour sa contribution à l’application de la recherche dans le domaine du vieillissement.

Nicole Dubuc a dédié la majeure partie de sa carrière à des travaux sur le vieillissement. Son objectif : développer des outils qui permettent aux intervenants et aux gestionnaires de mieux adapter  les services aux besoins des personnes âgées et favoriser leur autonomie. Son importante contribution à l'application des résultats de ses recherches sous forme de connaissances utiles pour tous les intervenants a été soulignée à l’occasion de la 46e Réunion scientifique et éducative annuelle de l’Association canadienne de gérontologie à Winnipeg le 21 octobre, alors qu’elle y a reçu le Prix Betty-Havens

Remis par l'Institut du vieillissement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) le prix Betty-Havens récompense des personnes, des équipes ou des organisations qui contribuent localement ou régionalement à appliquer la recherche dans le domaine du vieillissement.

De nombreux accomplissements

Actuellement directrice scientifique du Centre de recherche sur le vieillissement (CdRV) du CIUSSS de l’Estrie-CHUS et professeure titulaire à l’École des sciences infirmières de la Faculté de médecine et sciences de la santé (FMSS) de l’Université de Sherbrooke, Nicole Dubuc présente une feuille de route impressionnante. On lui doit notamment la classification des profils Iso-SMAF et les Outils de Cheminements Cliniques Informatisés (OCCI),des outils qui ont fait l’objet d’un déploiment complet dans le réseau québécois de soins de longue durée Ces accomplissements notables de Mme Dubuc constituent un excellent exemple de l’application concrète de la recherche dans la dispensation des soins de santé et de services sociaux, pour laquelle elle reçoit fièrement le convoité prix Betty-Havens :

 « L’objectif ultime derrière mes travaux de recherche est de soutenir concrètement l’amélioration des pratiques et l’organisation  des services pour les aînés du Québec. Ils reposent sur des approches cliniques souhaitées par l’usager comme l’autonomisation et la prise de décision partagée. Aussi, c’est une grande fierté pour moi d’y être parvenue et c’est un honneur de voir ces efforts mis en lumière par le prix Betty-Havens »

Cette reconnaissance s’ajoute à plusieurs autres distinctions de Mme Dubuc, dont le Prix Florence de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) pour sa contribution exceptionnelle à l’avancement de la recherche et au développement de la pratique, le Prix Denise-Paul de l'Ordre régional des infirmières et infirmiers de l'Estrie (ORIIE) pour son apport au développement et à la promotion de la profession infirmière et le Prix Gilles-Pigeon de la FMSS pour sa contribution, son leadership et sa créativité.


Plus de sujets