Le bénévolat d’accompagnement personnalisé s’implante à Coaticook

Pendant plus de trois ans, la chercheure Mélanie Levasseur a mené une recherche avec le Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook pour identifier les besoins mais aussi ce qui pourrait faciliter la participation sociale des aînés. Lors de cette recherche action, l’équipe a rencontré plus de 160 personnes du milieu pour mieux comprendre comment repérer et favoriser l’intégration dans la communauté des aînés en situation d’isolement ou de vulnérabilité.

Une communauté en action 

Dans le cadre de cette recherche-action, le CAB de la MRC de Coaticook a lancé la Communauté bienveillante pour les aînés, une initiative qui relie entre elles plusieurs actions pour repérer et soutenir les aînés isolés. 

« L’accompagnement personnalisé permet d’augmenter la mobilité, la participation sociale et la fréquence de réalisation d’activités de loisirs d’aînés en perte d’autonomie. Cet accompagnement profite tant aux aînés en perte d’autonomie qu’aux bénévoles qui les accompagnent »  explique Mélanie Levasseur, chercheure, CdRV du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Des éclaireurs et des accompagnateurs

Au cœur de cette initiative se trouve la mise en place d’un réseau « d’éclaireurs », c’est-à-dire des citoyens en contact régulier avec la clientèle aînée, formés pour repérer et référer des personnes âgées en situation d’isolement ou de vulnérabilité. De façon concomittante, le CAB de la MRC Coaticook a développé le bénévolat d’accompagnement personnalisé auprès des aînés, une approche mise au point et étudiée par la chercheure Mélanie Levasseur.

Les accompagnateurs-bénévoles sont formés pour aider l’aîné à :

  • identifier ses intérêts;
  • mettre en place des activités favorisant sa participation sociale. 

Ces accompagnateurs-bénévoles reçoivent une formation offerte par le CAB en collaboration avec une travailleuse sociale du CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

Des collaborations essentielles

L’initiative Communauté bienveillante pour les aînés a bénéficié dès les débuts du soutien du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, grâce à l’implication un organisateur communautaire puis une travailleuse sociale pour initier le projet, puis soutenir la formation des bénévoles ainsi que l’arrimage avec l’offre de service du réseau de la santé.

Pour en savoir plus


Plus de sujets