Raymund J. Wellinger reçoit 2,3 millions $ des IRSC

Le professeur-chercheur Raymund J. Wellinger a obtenu 2,3 millions $ pour poursuivre ses travaux sur l’enzyme télomérase et pour étudier la biologie des télomères, dans le cadre du concours de subventions Fondation de 2016-2017 des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

L’influence des télomères sur les chromosomes

La plupart de nos cellules ne se reproduisent qu'un nombre limité de fois. Un des mécanismes derrière ce phénomène a été élucidé dans les années 1980 : nos chromosomes, qui contiennent l’ADN de notre génome, sont coiffés de structures appelées «télomères». Les télomères raccourcissent au fil des reproductions cellulaires. Une fois qu'ils sont devenus trop courts, la cellule cesse de se reproduire puis meurt.
Mais un mauvais fonctionnement des télomères peut induire une instabilité des chromosomes et le cancer. La stabilité des chromosomes joue donc un rôle primordial quant à la prévention du cancer et à la préservation de la santé au cours du vieillissement.

« Avec mon équipe de recherche, j’ai l’intention de continuer d’étudier un certain nombre de questions fondamentales relatives aux télomères, en plus de savoir comment ils interagissent, comment ils sont gérés et localisés. » dit le professeur-chercheur Wellinger, professeur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke et chercheur au CDRV depuis le printemps dernier. « J’aimerais aussi déterminer quand et comment la télomérase fonctionne. »

Vers de nouveaux traitements du cancer

Ce champ de recherche est étroitement lié à de nouveaux traitements du cancer. Les travaux du chercheur ont déjà permis de concevoir de nouvelles méthodes d'analyse des télomères, lesquelles demeurent toujours la norme dans ce domaine.

Les IRSC encouragent l’excellence en recherche en octroyant des subventions à des projets porteurs d’avenir, dans la perspective d'améliorer la santé de la population canadienne et de soutenir la compétitivité du Canada dans l’économie du savoir.

Liens complémentaires

Équipe de Raymund J. Wellinger

Hannah Neumann; Emeline Pasquier; Erin Bonnell; Yulia Vasianovich; Joannie St.Germain. En bas de gauche à droite : Raymund Wellinger; Matthew Cummings-Avoledo; Alexandra Krallis; Andrew Norrie.
Absents sur la photo, des étudiants et des employés qui contribuent aussi de façon importante à ce succès: Nancy Laterreur, Bruno Lemieux, Emmanuel Bajon, Sofiane Mersaoui, Mélanie Larcher, Isabelle Dionne, Jean-François Noël et Stephen MacDonald

 


Plus de sujets