Raymund Wellinger devient chercheur actif au CdRV

« Tout m’intéresse, et particulièrement ces choses que d’autres trouvent insignifiantes… »  Sur le site web de son laboratoire, le professeur Raymund Wellinger résume d’une citation un de ses traits de caractère marquant : c’est un esprit curieux.

Raymund Wellinger

Récemment accueilli comme chercheur actif au Centre de recherche sur le vieillissement, le Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biologie des télomères s’intéresse aux étapes de la duplication du matériel génétique. Il scrute en particulier des structures situées aux extrémités des chromosomes appelées télomères et qui sont essentielles pour la stabilité du génome humain.

Les résultats de ses études aideront à la compréhension des phénomènes qui permettent aux cellules cancéreuses humaines de rester pratiquement immortelles, tandis que les autres cellules de l'organisme semblent avoir une durée de vie prédéterminée. Ces résultats mèneront à de nouvelles approches thérapeutiques contre le cancer, mais serviront aussi à la compréhension des mécanismes moléculaires de la senescence cellulaire (vieillissement).

Vaste carrière

Suisse d’origine, Raymund Wellinger est professeur titulaire au département de microbiologie et infectiologie de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Il a obtenu un doctorat en biologie moléculaire de l'Institut Suisse de Recherche Expérimentale sur le Cancer (ISREC) rattaché à l'Université de Lausanne (Suisse, 1986). Il a effectué ses études postdoctorales au Fred Hutchinson Cancer Research Center de Seattle (États-Unis, 1993), et a œuvré plusieurs années comme chercheur actif au CRCHUS.

Au cours de sa carrière, il a agi à titre de Vice-président, Recherche, au sein de l'entreprise en biotechnologies Télogène, dont il était cofondateur. On lui doit plusieurs collaborations internationales, cinq brevets et plusieurs publications dans des journaux scientifiques les plus prestigieux comme Cell, Nature et Science.
Chercheur de renommée internationale, Raymund Wellinger siège régulièrement sur de prestigieux comités de pairs chargés de l'attribution d’octrois de recherche, dont ceux des National Institutes of Health des É.U. et des Instituts de recherche en santé du Canada. Il a été membre du conseil d'administration du Fonds de Recherche en Santé du Québec. Il arbitre aussi la publication d'articles pour le compte de journaux scientifiques et de revues parmi les plus importants au niveau mondial dont Science, Cell, Nature, Genes and Development, Molecular and Cellular Biology et Proceedings of the National Academy of Sciences (E.U.).

À lire : L'art de trouver un monde à soi, portrait du chercheur paru dans Liaison


Plus de sujets