IRSC : une subvention pour Mélanie Levasseur

La chercheure Mélanie Levasseur reçoit un total de 250 000 $ sur deux ans pour mieux comprendre quelles composantes ‘amies des aînés’, c’est-à-dire les politiques, les structures et les services reliés à l’environnement physique et social, des communautés contribuent à favoriser la santé, la participation sociale et l’équité en santé des Canadiens vieillissants.

Le programme Municipalités amies des aînés (MADA) vise à encourager le vieillissement actif des aînés au sein de leur communauté. Promu par l’Organisation mondiale de la santé, développé par l’équipe de Suzanne Garon et soutenu à partir de 2008 par le Secrétariat aux aînés du gouvernement du Québec, cette démarche est aujourd’hui menée dans plus 700 municipalités et municipalités régionales de comté (MRC) du Québec. Au total, plus de 800 municipalités Canadiennes mènent une démarche MADA.

La chercheure bénéficie de cette subvention des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) dans le cadre du programme Initiative de recherche interventionnelle en santé des populations du Canada. Une dizaine d’autres professeurs et chercheurs du Québec, du Manitoba, de l’Ontario et de la France agiront également dans ce projet à titre de co-chercheurs, dont Marie-France Dubois, Mélissa Généreux, Mathieu Roy, Mario Paris et Yves Couturier de Sherbrooke.

Mélanie Levasseur utilisera notamment les données recueillies par l’Étude canadienne longitudinale sur le vieillissement auprès de 50 000 Canadiens pour déterminer quels composantes ‘amies des aînés’ contribuent davantage à la santé, la participation sociale et l’équité en santé des populations âgées.

Professeure agrégée à l’École de réadaptation de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, Mélanie Levasseur développe des projets de recherche autour de la participation sociale, la promotion de la santé et l’empowerment des aînés.


Plus de sujets