Deux bonnes nouvelles pour la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées

Le Secrétariat aux ainés du Ministère de la Famille (Québec)  a prolongé jusqu’en octobre 2017 le financement de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, dirigée par la chercheure Marie Beaulieu.  Fondée en 2010, la Chaire emploie une quinzaine de personnes (étudiants, agents de recherche et chercheur) pour les nombreux projets qu’elle déploie à travers le pays. Elle reçoit un ajout de 200 000 $ sur 2 ans.

Faciliter le signalement 

La Chaire, en partenariat avec l’organisme DIRA-Estrie a également obtenu une subvention du programme Québec amis des aînés (QADA), afin d’amorcer un projet de recherche sur le signalement des situations de maltraitance et d’intimidation vécues par les personnes ainées.

En décembre dernier, la ministre de la Famille responsable des aînés annonçait que 29 projets seraient financés dans le cadre du programme QADA 2015. Le projet de recherche-action, soumis par l’Université de Sherbrooke qui chapeaute la Chaire, figure dans cette liste. Ce projet, mené en collaboration avec l’organisme communautaire DIRA-Estrie, a pour titre La maltraitance et l’intimidation envers les personnes aînées : Bonifier la pratique de sensibilisation des organismes communautaires favorisant le passage de la prise de conscience au signalement.

Ce projet découle des 20 années d’expérience et de pratique de sensibilisation de l’équipe d’intervenants et de bénévoles de DIRA-Estrie. Au fil des années, cette équipe a permis à beaucoup de personnes aînées de prendre conscience qu’elles sont intimidées ou maltraitées. Mais peu d’entre elles souhaitent, au-delà d’une écoute bienveillante, passer à une étape plus structurée de signalement et de recherche d’aide.

D’une durée de trois ans, ce projet vise à bonifier et à développer la pratique de sensibilisation des bénévoles et des intervenants des organismes communautaires de lutte contre la maltraitance. L’objectif est de les doter d’un guide de pratique pour faciliter l’accompagnement des personnes aînées et leur permettre ce passage de la prise de conscience à la décision de faire un signalement.

La Chaire et DIRA-Estrie ont reçu une subvention QADA de 300 000$ afin de réaliser ces objectifs. Une fiche détaillant plus amplement la démarche de ce projet a été mise en ligne sur le site de la Chaire dans la section Activités de la Chaire.

Logo Chaire MAltraitance


Plus de sujets