PROVENCHER, Véronique

Axe Autonomisation et Environnement
Coordonnées
819 780-2220 , 45191
819 821-8000 , 70525
Titre

Professeure adjointe
École de réadaptation
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke

Formation

Ph.D. en Sciences Biomédicales - Réadaptation (Université de Montréal, 2007-2012)

M.A. en Gérontologie (Université de Sherbrooke, 2003-2006)

B.Sc. en Ergothérapie (Université Laval, 1998-2001)

Thèmes de recherche

Le programme de recherche de Professeure Provencher s'article en deux volets : 

  • Volet I: Assurer la sécurité à domicile des personnes atteintes de démence et de la maladie de Parkinson suivant un séjour en milieu hospitalier

    Lors d'un séjour à l'hôpital, les personnes atteintes de démence et de la maladie de Parkinson sont souvent évaluées afin d'identifier les risques (ex. chutes, de blessures, d'incendies, de malnutrition, d'abus, d'intoxication) associés à la réalisation d'activités de la vie courante. Ces évaluations aident à déterminer les soins et services nécessaires, une fois à domicile. Or, la capacité des évaluations réalisées à l'hôpital à refléter fidèlement la sécurité à domicile demeure peu documentée pour cette population. Les travaux de Professeure Provencher visent ainsi à mieux déterminer à quel point les évaluations réalisées en milieu hospitalier avant le congé permettent d’offrir un portrait représentatif: 1) des risques auxquels sont exposées les personnes atteintes de démence et de la maladie Parkinson à domicile; 2) de l'assistance dont elles ont besoin afin de pallier à ces risques à domicile. 
  • Volet II: Mieux prévenir le déclin fonctionnel et l'abandon d'activités de loisir chez les personnes âgées fragiles (sans et avec déficits cognitifs) 

    La participation à des activités significatives de la vie courante est importante au maintien de la qualité de vie et du bien-être des personnes âgées fragiles. Certaines caractéristiques souvent associées à la fragilité (ex: faible revenu, isolement social, déclin cognitif) peuvent toutefois limiter une réalisation autonome et satisfaisante de ces activités. Bien que différentes stratégies compensatoires (ex. aides techniques, aménagement de l'environnement, utilisation de services communautaires) soient disponibles, plusieurs d'entre elles ne seraient que peu ou pas utilisées par les personnes âgées fragiles. Les travaux de Professeure Provencher visent ainsi à: 1) mieux évaluer le niveau de connaissance et de motivation de personnes âgées fragiles à l'égard de l'utilisation de ces stratégies compensatoires; 2) à développer un programme d'intervention mieux adapté aux besoins de sous-populations de personnes âgées fragiles particulièrement vulnérables.

Réalisations représentatives : Organisation d'un symposium financé par les IRSC intitulé «Assurer la sécurité et l'autonomie à domicile de personnes atteintes de démence suivant un séjour en milieu hospitalier» regroupant une trentaine de cliniciens, gestionnaires, décideurs et chercheurs nationaux et internationaux (2014). 

Savoir-faire :

  • Étude de l'influence de l'environnement dans l'évaluation des personnes âgées fragiles présentant des déficits cognitifs 
  • Étude des facteurs liés à l'utilisation des stratégies compensatoires dans le vieillissement normal et pathologique

Retour à la liste des chercheurs