Des militants face au silence. Naissance d’une politique publique de lutte contre la maltraitance des adultes vulnérables en France

7 mai 2019

Auditorium, local 2458
Hôpital et Centre d’hébergement D’Youville
Disponible en visioconférence, 30 min prétest (réservez tôt)

Alice Casagrande
Directrice. Formation, innovation et vie associative à la FEHAP
Vice-présidente. Commission pour la promotion de la bientraitance et la lutte
contre la maltraitance des personnes vulnérables
Coprésidente. Atelier « Métiers », Concertation nationale Grand Age et Autonomie

Pour réserver une visioconférence : lucie.duquette@usherbrooke.ca

RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE

La politique de lutte contre la maltraitance des adultes vulnérables en France tarde à voir le jour, et comparée à celle qui concerne les mineurs, elle accuse un franc retard. Absence de statistiques et de programmes de recherche dédiés, coordination inexistante des acteurs publics locaux de l’action sanitaire et sociale, variation des réponses judiciaires sur le territoire et en définitive, invisibilité de la réalité du phénomène lorsqu’il ne déchire pas l’espace public par de courtes apparitions dans les média… Telles sont les réalités auxquelles ont décidé de ne pas se résigner un certain nombre de militants résolus à faire émerger le sujet et à lui donner la place qu’il mérite dans l’espace public et la conscience citoyenne.

A partir d’une trajectoire marquée par un parcours de formateur de terrain dans les structures médicosociales, de rédacteur de normes nationales qualité opposables aux organisations du secteur, de responsable qualité dans une structure associative nationale, et enfin de pilote de travaux publics nationaux sur le sujet, c’est une perspective militante qui sera proposée lors de cette conférence, en recherchant avant tout à mettre en perspective les raisons d’un silence français durable sur la maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées.

Biographie

Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, de l’Université de Cambridge et titulaire d’une maîtrise et d’un DEA de philosophie éthique, Alice Casagrande s’est spécialisée dans les questions d’éthique et de lutte contre la maltraitance des publics vulnérables et dans ce cadre, elle a contribué au pilotage d’une expérimentation pour le ministère de la cohésion sociale sur le sujet des alertes et signalements en 2013 et 2014. Elle est aujourd’hui vice-présidente de la Commission pour la promotion de la bientraitance et la lutte contre la maltraitance des personnes vulnérables au sein du Haut Conseil de l’enfance, de la famille et de l’âge.

De 2009 à 2014, elle a coordonné la politique qualité et la lutte contre la maltraitance au sein des 400 établissements et services de la Croix-Rouge française. Formatrice et consultante pendant dix ans dans les secteurs de la psychiatrie et de la gériatrie, elle a ensuite rejoint l’ANESM où elle a coordonné l’élaboration des recommandations sur la bientraitance et la maltraitance. Depuis octobre 2014, elle est directrice formation, innovation vie associative à la FEHAP, (Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés à but non lucratif).

Elle est l’auteur de nombreux articles et de plusieurs ouvrages : Questions d’éthique autour du donneur vivant (2007), Vieillir en institution (2008), Ce que la maltraitance nous enseigne (2012) et un ouvrage collectif, Ethique et Management du soin et de l’accompagnement (2016). Elle enseigne l’éthique et le management à l’Université Paris Dauphine et au sein de l’espace éthique Ile-de-France, et elle intervient en formation initiale des futurs directeurs  d’établissements sociaux et médico-sociaux sur le sujet de la prévention de la maltraitance au sein de l’École des Hautes études en Santé Publique.

Plus d'activités